freSch touch

chloe@fresch-touch.com ** +33 (0)6 033 746 13

 

Bassekou Kouyate

& NGoni Ba

(c) Thomas Dorn

Nouvel album 2018

En tournée été 18 et automne 18/ Saison 18-19

 

LE MONDE

"Bassekou Kouyaté se hisse parmi les plus grands " libérateurs " de la musique malienne."

 

LES INROCKS

"Petit génie du n’goni (instrument à cordes typiquement malien, quelque part entre le luth et le banjo), Bassekou Kouyaté a conquis maintes oreilles à travers le monde grâce à sa musique faisant ardemment rimer Afrique et électrique, tradition et innovation"

Bassekou Kouyate est l'un des grands maîtres du ngoni, luth traditionnel de l'Afrique de l'Ouest, et il a collaboré avec de nombreux musiciens au Mali et ailleurs, comme Ali Farka Touré, Toumani Diabaté, Taj Mahal, Damon Alban, Joachim Kühn ...
Il propose une formation de groupe inhabituelle, composée de trois joueurs de n'goni de tonalités différentes , 2 percussionnistes et la puissante chanteuse Amy Sacko. Le groupe se produit dans les grands festivals internationaux (Glastonbury, Roskilde, Fuji Rock Festival, North Sea Jazz Festival, WOMAD). En 2013, la BBC a choisi Bassekou comme "meilleur artiste africain de l'année"
Outre Ngoni Ba, Bassekou Kouyate est également disponible pour des projets dans le domaine du jazz, du blues et de la musique du monde

Bassekou Kouyate est né à Garana, petit village multiethnique situé à 60 km de Ségou, sur les rives du fleuve Niger. Il est issu d'une longue lignée de griots.

Dans les années 90, Bassekou commence à jouer le circuit traditionnel du sumu, qui l'a bientôt mis en contact avec le joueur de kora Toumani Diabate. Bassekou devient ensuite membre fondateur du Symmetric Orchestra de Toumani Diabate, qui comprenait entre autres le jeune chanteur Habib Koite. Il se présente avec ce trio pour la première fois en Europe, fin 90.

 

Plus tard cette même année, Bassekou fait son premier voyage aux États-Unis, où il rencontre le musicien de blues afro-américain, Taj Mahal.

Il épouse Amy Sacko, une belle chanteuse griot originaire du nord-ouest du Mali. En couple, ils produisent plusieurs cassettes populaires et sont en demande constante sur le circuit des mariages et à la télévision malienne où Amy est surnommée «la Tina Turner du Mali».

En 2005, Bassekou est invité par le «bluesman du désert» du Mali, Ali Farka Touré à jouer sur son album «Savane» et à rejoindre Ali sur scène pour sa dernière tournée à l'été 2005. La même année, Bassekou créé son groupe Ngoni Ba. un quatuor de ngonis de taille différente, incluant sa femme et des membres de sa famille. C'était une idée originale, et aussi ancienne - les dirigeants du Sege précolonial avaient parfois des groupes allant jusqu'à 30 ou 40 joueurs ngoni, tous jouant ensemble.

Depuis Bassekou Kouyate & Ngoni Ba ont fait le tour du monde en jouant de Central Park à NYC, au Royal Albert Hall à Londres, de Roskilde à Glastonbury.

Il joue également avec Africa Express et avec des musiciens comme Sir Paul McCartney, John Paul Jones, Damon Albarn et bien d'autres.